Dry de Neal et Jarod Shusterman

Titre : Dry

Auteur : Neal & Jarrod Shusterman

Editions: Robert laffont/ Collection R

Genre : Anticipation/ YA

Nombre de pages : 450 pages

Résumé : La sécheresse s’éternise en Californie et le quotidien de chacun s’est transformé en une longue liste d’interdictions : ne pas arroser la pelouse, ne pas remplir sa piscine, limiter les douches… Jusqu’à ce que les robinets se tarissent pour de bon. La paisible banlieue où vivent Alyssa et sa famille vire alors à la zone de guerre. Soif et désespoir font se dresser les voisins les uns contre les autres.
Le jour où ses parents ne donnent plus signe de vie et où son existence et celle de son petit frère sont menacées, Alyssa va devoir faire de terribles choix pour survivre au moins un jour de plus.


Mon avis : J’ai adoré ce livre et surtout sa morale, en effet ce livre jeunesse fait parfois froid dans le dos de part sa dimension plus que réelle : Le livre se tient en Californie en pleine sécheresse et on suit des ados qui essaient de s’en sortir. Il n’y a plus d’eau, donc on ne peut pas vivre très longtemps dans ce genre de cas. Les parents d’Alyssa partent à un moment à la recherche de cette denrée rare et voyant que leur parents ne reviennent pas et que les gens sont devenu fou étant donné les circonstances. Les auteurs nous dépeignent ce pays rongée par le capitalisme et engrainé par la société de consommation et ce que les gens sont près à faire en situations de crises.

Il y a parfois des scènes violentes dans ce livres, mais c’est plus pour appuyé leur propos. C’est clairement une critiques de la société de consommation mondiale mais, surtout américaine car on nous parle des embouteillages qui sont présent sur la route a cause de la folie qui règne en Californie, donc on nous dépeint clairement ces pollueurs qui roulent en 4×4. C’est ce que j’aime chez la collection R parce que c’est un roman qui passe des messages engagés car celui que j’avais lu avant qui était follow me back parlait des dangers des réseaux sociaux et du fait d’être exposé. Ici la moral de l’histoire est que nous devons faire attention à nos ressources naturelles et au réchauffement climatique. Je trouve cela positif que ces sujets soient abordés dans ce genre littéraire. Ce livre ne vous laissera pas indifférent quant aux réactions des personnages, car ici, le plus gentil des personnages peut par exemple, craquer sous la pression et devenir violent où encore la jeune femme qui ne se laisserai pas faire va accepter une situation donnée pour évité le danger.

En Bref (10)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s