Mon avis #26 : Les fragments perdus de Brice Milan

Titre : les Fragments perdus

Auteur : Brice Milan

Nombre de pages : 346 pages

Editions : Non renseigné (Auto-édité?)

Genre : Fantasy/Fantastique

Résumé : L’armée de Morgaste assiège la capitale des Terres d’Eschizath au cœur de l’hiver. Face à cet adversaire implacable, les membres du conseil des Trente décident de dépêcher trois messagers chargés de quérir des renforts auprès du royaume mitoyen des Hisles. Mais le prince noir, en quête de mystérieux fragments, lance à leur trousse ses troupes de Maraudeurs impitoyables. L’inexpérimenté Alceste, la belle et farouche Oriana et le fidèle garde de l’Ordre, Horst, vont devoir franchir le lac Gelé, traverser la forêt d’Eslhongir et gravir les monts Dunhevar. En chemin, ils s’allieront à Ulva, la Meneuse de loups…


 

Mon avis : J’ai vraiment apprécié ce livre, qui nous raconte l’histoire d’Alceste, au départ enrôlé dans une mission plus ou moins malgré lui. En effet, quand on rencontre ce personnage, il nous paraît déraisonnable et pas du tout fait pour la chevalerie, ce qui ajoute un comique de situation. Il est très attachant en plus et se lie d’amitié avec d’autres personnages qui sont aussi haut en couleur. On a d’abord Ulva et sa forte personnalités ainsi que sa part de mystère que j’ai adoré, et Orianna entre autre qui m’a beaucoup plus avec son lien particulier avec la nature. Mais, mon personnage coup de cœur reste tout de même Alceste, car s’il est parfois maladroit, il n’en est pas moins attachant et investi dans sa mission. J’ai également trouvé le méchant Morgaste, très charismatique, c’est un peu le personnage avec qui on se pose la question : « Mais jusqu’où son avidité de pouvoir va le mener ? ». On peut alors voir que Morgaste est près à tout pour ses fameux fragments et qu’Alceste, n’a pas été choisi par hasard, malgré les apparences au tout début du livre. C’est ce qui à fait la force de l’auteur, on ne sait pas où il va nous mener jusqu’à ce que l’on obtienne les réponses à nos questions.

C’est vrai qu’au début je me suis dit que j’aimais l’univers mais que cela n’était pas transcendant mais, l’auteur sait tout de même nous surprendre. Il y a aussi une plume magnifique et addictive on à vraiment envie de savoir ce que vont devenir les personnages et la suite de leurs aventures. Je pense avoir bien fait de demander un délais à l’auteur car je serai passer à coté de quelques choses si j’avais dû l’annuler.

Pour être honnête si vous me demander de vous donner un roman de fantasy à lire, ce sera toujours le seul, l’unique trône de fer de Georges RR. Martin mais celui-ci vaut également la peine de s’y attarder et d’être connu. En fait il y a tout pour me satisfaire, même le méchant charismatique et intriguant y est. Cela nous change de certains méchants qui font le mal juste parce qu’ils en on envie. On pourrait ici faire un parallèle intéressant entre Morgaste et Gollum ou Sauron du seigneurs des anneaux qui sont près à tout pour avoir leur « précieux » ou encore à Cersei Lannister, avide de pouvoir, qui tuerait quiconque se mettrait en travers de son chemin. J’ai passé un agréable moment avec ce livre qui nous dépayse et nous fait voyager dans un univers très complet.

Merci donc à simplement.pro et à  Brice Milan, l’auteur de ce bon livre de m’avoir accordé sa confiance pour chroniquer son SP je ne regrette vraiment pas de m’être attardée dessus et j’ai hâte de repartir en compagnie de tous les personnages.

xcover-438

Mon avis #25 : Bad : amour interdit de Jay Crownover

Titre : Bad : amour interdit

Auteur : Jay Crownover

Editions : Harlequin (collection &H)

Genre : Romance New Adult

Résumé : Il s’appelle Bax. Un nom qui fait trembler tout le quartier de The Point. Un nom synonyme de violence, un nom synonyme de sang. Et aujourd’hui, Bax a bien l’intention de le faire couler pour obtenir des réponses. Car il vient de sortir de prison après cinq années ; 1 826 jours passés derrière les barreaux, sans bière, sans fille, sans rien, pas même la garantie d’en ressortir vivant. Et pour commencer, il doit trouver Race, celui qu’il considérait comme son meilleur ami, pour lui poser quelques questions sur cette fameuse nuit où tout a basculé. Elle s’appelle Dovie. La survie dans The Point, ça la connaît. Elle a même établi quelques règles. Règle n°1 : se la jouer discrète, par exemple en s’habillant comme un mec et en cachant sa crinière rousse. Règle n°2 : éviter de sortir avec les types du coin. Règle n°3 : ne jamais rien devoir à personne. Mais lorsque Race, son frère, disparaît mystérieusement, Dovie n’a plus le choix. Adieu les règles, bonjour le danger. Car son seul espoir de retrouver son frère tient en trois lettres : Bax.

Mon avis : J’ai adoré ce livre dont j’avoue, je n’attendais rien, j’avais acheté ce livre chez Noz, pour un prix dérisoire. Je l’ai juste pris pour son autrice, lui et les deux tome suivants. Et je ne regrette pas parce que le personnages de Bax est vraiment quelqu’un d’adorable même si on voit qu’il a des fêlures. Même si parfois, il est agaçant (surtout au début du livre) mais, on comprend vite pourquoi. Il a des choses a régler et la rage au ventre et va, pour retrouver son meilleur ami, devoir prendre la petite sœur de ce dernier sous son aile. Comme si il avait besoin de cela. Dovie de son côté à aussi ses propres problème à gérer et va d’abord se méfier de Bax puis, se lier à lui.

Bax a comme je l’ai dit, des lourds choix à faire dans ce tome c’est aussi ça qui le rend attachant. Ce livre est pleins de rebondissements et très addictif, comme toute la saga. Quand on a fini le premier on a envie de lire le tome deux pour voir comment cela évolue. Personnellement, j’ai dévoré ce livre en deux jours.

Cependant, je tiens à prévenir que, ce livre traite de sujet assez difficile, on nous dépeint la ville de The point, ville fictive et personnage à part entière, comme une ville qui regroupe tous les vices. Nous avons de la violence, des vols, de la drogue et de la prostitution. Je vous parlerai de Marked Men plus tard, mais, cette saga est en effet bien plus sombre que la première de l’auteur qui est, à mon sens beaucoup plus connu. Comme Stephen King dans ses romans, Jay Crownover nous montre ici la noirceur de l’homme en générale mais, on arrive à s’attacher à tous les personnages (bien que pour le moment j’ai mes petits chouchous). Souvent on retrouve ce genre de récit dans les thriller, ici l’autrice nous le montre à travers une romance, ce qui est un tour de force pour moi. Comme vous pouvez le voir, j’adore cette autrice, non je n’ai pas fini de vous en parler, j’ai d’ailleurs, pré-commander le dernier tome de la saga, dernier tome que j’attends énormément et dont je vous ferez évidemment la chronique.

51a9qM2dzvL._SX299_BO1,204,203,200_

Mon avis #24 : Elevation de Stephen King

Titre : Elevation

Auteur : Stephen King

Editions : le livre de poche

ISBN :  978-2-253-82007-9

Nombre de pages : 160 pages

Résumé : Bien que Scott Carey ne semble pas changer, il perd incessamment du poids. Étrangement, il pèse le même poids avec ou sans vêtements, peu importe leur poids.
Ne voulant pas subir d’examens médicaux, il ne veut prévenir personne, si ce n’est son docteur en qui il a confiance.
Dans la bourgade de Castle Rock, Scott se lance dans un combat contre ses voisines lesbiennes dont le chien fait régulièrement ses besoins sur sa pelouse. L’une de ses voisine est glaciale, tandis que l’autre est amicale. Elles essayent toutes deux de maintenir leur restaurant à flot, mais les habitants de Castle Rock ne veulent pas d’un couple homosexuel marié, et le restaurant rencontre donc des difficultés.
Quand Scott découvre les préjugés qu’elles rencontrent, y compris le sien, il décide d’essayer de les aider..


Mon avis : Il faut savoir que je suis très fan de Stephen King, j’ai adoré retrouvé la petite ville de Castle Rock. C’est le traitement typique des ragots etc. De petits villages. Au début, la perte de poids de Scott nous rappelles un peu Bag of bones du même auteur que j’ai lu il y a fort longtemps mais, finalement on s’attache au personnage et on se demande quelle force mystique l’entoure pour qu’il maigrisse même en se pesant avec des poids rien ne change.

On à aussi et surtout le traitement de l’homosexualité et les préjugés des gens que l’on peut retrouver dans les petites villes. Au début j’ai eu du mal à m’attacher à ces femmes, de prime abord arrogantes mais, finalement, contre les difficultés financière et les préjugés des gens Scott se lie d’amitié avec elles. C’est une histoire que je verrai bien adapté dans la série Castle Rock qui s’inspire des écrits de King.

Après notre lecture on se remet en question sur le fait qu’on ait peut-être déjà, même malgré nous, participer à la destruction d’un couple ou de personne. King nous invite dans ce récit à faire preuve de tolérance et c’est tout ce que j’aime dans ses livres. Il y a toujours de bonnes descriptions qui nous font entrer dans son univers, la critique du genre humain que l’auteur ne comprend pas toujours et cette petite part de mystère. Je vous recommande vivement cette lecture ainsi que les autres livres de l’auteur, d’ailleurs je vous ferai peut-être une sélection des livres de cet auteur que je préfère. Le seul bémol que l’on peut trouvé est peut-être le fait que ce petit roman est très court et que j’aurais aimé savourer encore plus le savoir faire de King.

Je remercie également Netgalley pour cette lecture encore une fois très agréable.

51l92vZtbuL._SX195_

Mon avis #23 : Stranger Things – suspicious minds de Gwenda Bond

Titre : Stranger things suspicious minds

Auteur : Gwenda Bond

Nombre de pages : 340 pages

Editions : Lumen

ISBN :  978-2-37102-197-6

Résumé : La préquelle de la série événement Stranger Things, exclusivement en roman ! ! Un laboratoire secret… Un scientifique aux desseins sinistres… Une innocente prise au piège. Vous croyiez tout savoir des aventures de Terry Ives, la mère d’Onze ? Préparez-vous à découvrir l’impensable en dévorant la préquelle de la série événement Stranger Things !

1969: Étudiante sur le petit campus d’une université de l’Indiana, Terry est bien loin des soubresauts qui secouent le pays, profondément divisé par la guerre du Vietnam. Mais quand elle apprend qu’on recherche de jeunes cobayes pour une étude gouvernementale menée dans la petite ville de Hawkins, elle se retrouve embarquée dans un projet inquiétant – nom de code MKUltra. Camionnettes aux couleurs sombres, laboratoire caché au fond des bois, substances hallucinogènes administrées par des chercheurs muets comme des tombes… Terry, jeune et idéaliste, est bien décidée à lever le voile sur les manigances de l’inquiétant Dr Brenner. Car derrière les murs du Laboratoire National de Hawkins, l’ampleur de la conspiration dépasse tout ce qu’elle aurait pu imaginer. Pour relever le défi, il lui faudra l’aide des autres cobayes, devenus ses compagnons d’armes… à commencer par une fillette aux pouvoirs sidérants dont le nom est un simple chiffre, Huit. Terry et le Dr Brenner vont dès lors se livrer une guerre d’un genre nouveau, dont le champ de bataille n’est autre que le cerveau humain…

Vous aimeriez savoir comment Onze a bien pu venir au monde ? Stranger Things – Suspicious Minds lève le voile sur les événements qui précèdent la célèbre série des frères Duffer, et suit les péripéties de la mère de la jeune héroïne.


Mon avis : Il faut savoir que j’ai adoré les deux saisons de stranger things, ce livre est une adaptation de cette série ; comme une fan fiction mais,n’y voyez pas de négatif, ce livre est extrêmement bien écrit ! Je le verrai tellement bien une adaptation, un spinn off en série. Autant Terry m’avait énervée dans la série, autant, je me suis attachée à elle dans le livre ainsi qu’a Alice qui est très drôle. Un moment donné on à un peu de longueur, mais, au final, on comprend pourquoi. Andrew m’a fait rire et m’a touché aussi surtout par son histoire. Je vous invite à découvrir ce livre il est vraiment bien on en apprend plus sur les passé de la mère de onze et du Dr Brenner. On sait dans la série que Brenner est étrange mais, on en apprend plus sur sa psychologie dans ce livre et on en dit long sur la perversité de cet homme qui reste malgré tout fascinant.

Terry et ses compagnons d’armes sont vraiment déterminé savoir ce qui se trame dans ce laboratoire et une vraie amitié se créer entre eux comme dans la série avec les enfants qui se passe 10 ans plus tard. Ils se sont trouvé pour une cause bien particulière et sont bien décidé à résoudre leur quête. J’ai également apprécié le fait que l’on soit dans l’univers du laboratoire et que l’on en sache plus sur les expériences malsaine du docteur Brenner et ses collègues qui sont persuadé qu’ils pourront faire avancer la science et sauver leur pays de la guerre au Vietnam. C’est dans ce contexte d’opposition à cette guerre et a la misère sociale que cette aventure prend vie on à des discours du président Nixon (qui est je le rappelle un des président les plus détesté des états unis) qui prend place comme une espèce de propagande et les étudiants qui pour certains s’y opposent car ceux sont ces jeunes hommes qui sont susceptible d’être appelé à combattre sous les couleurs américaines des hommes qui n’ont eux non plus, rien demandé dans un pays qu’ils ne connaissent pas loin de leur familles. On nous parle également très brièvement de Woodstock qui était un festival qui découlait de ce climat d’opposition et où l’on à vu les meilleurs performances musicales de Janis Joplin ou encore Jimi Hendrix. On voit que l’autrice s’est renseigné sur ces faits qui font l’histoire des USA et sur un tas d’autres faits scientifique comme le fait que l’on soumettent des gens à des électrochocs pour obtenir ce que l’on voulait d’eux ainsi que la prise de LSD (le projet MK-ultra), un lavage de cerveau en sommes.
En conclusion : Ce livre traite de sujet historiques bien réelle et on à beaucoup plus une ambiance thriller et mystère ici, malgré le fait qu’on voit les origines des pouvoirs de Kali et aussi ceux de onze j’ai aimé, hormis cette part de fantastique, trouver une bonne dose de réel, c’est d’ailleurs ça qui nous accroche et qui nous pousse à en découvrir plus on ne peut pas lâcher ce livre, il n’est pas un coup de cœur mais je l’ai vraiment beaucoup aimé et je souhaiterai réellement voir ce livre adapté comme je le mentionnais plus tôt.

 

9782371021976-475x500-1

Mon avis #22 : Love Naked de Laurie Eschard

Titre : Love Naked

Auteur : Laurie Eschard

Editions : Addictives

Nombre de pages : 690 pages

Résumé : Lorsque Ben se retrouve en une des journaux après un énième scandale, c’est la frasque de trop. Son père, furieux, pose un ultimatum au milliardaire : il va devoir se ranger et se marier, ou il n’héritera pas de la société familiale.
Le jeune homme décide de relever le défi, mais à sa manière. Et quelle meilleure provocation que de choisir Selena, strip-teaseuse sensuelle et mystérieuse, qui est l’exacte opposée des femmes que son père aimerait le voir épouser ?
Sauf que Selena n’a pas de temps à perdre pour des caprices : mère célibataire, fuyant un passé douloureux, elle élève seule son fils atteint d’une maladie grave et peine à faire face aux factures médicales.
Elle n’accepte la proposition de Ben qu’à deux conditions : il l’aide avec le traitement de son fils, et leur mariage reste platonique.
Mais peu à peu, les barrières et les masques tombent, et le désir s’en mêle…


Mon avis : J’ai eu ce livre grâce à Laurie elle-même et aux éditions addictives qui ont accepté gentiment de m’envoyer ce SP. Je tiens à vous dire avant toutes choses que Laurie est une fille à qui je parle car nous nous connaissons d’instagram. Comme vous le savez, cela reste un SP donc sachez que je suis objective sur ma lecture même si Laurie fait partie de mes amis. Ceci étant dit, c’est parti pour ma chronique. J’ai adoré ce livre, c’est une pépite la plume de l’autrice est très addictive (comme quoi la maison d’édition à été bien choisi n’est-ce pas). Chose rare dans les romances, j’ai adoré le personnage féminin ! Honnêtement au début j’ai eu beaucoup de mal avec le personnage de Ben que j’ai trouvé arrogant mais, le chapitre d’après on peut voir qu’il a beaucoup d’humour et le chapitre suivant, on craque complètement pour lui.

Je me suis lancée dans ce livre sans lire le résumé, je voulais juste rendre service à mon amie et la lire et je trouve que me lancer a corps perdu dans un livre me réussi. En effet, le livre de Laurie est plein de surprise, on peut pensé que 690 pages c’est long mais, finalement plus on s’approche de la fin plus on se dit « oh mais on en a pas assez ».

J’ai adoré Selena, Ben et Sam le fils de Selena que je trouve attachant. On voit que Selena est prête à tous pour son fils même à se marier sans amour. C’est ce que feraient toutes les mères non ? Elle a une force de caractère énorme. Et la relation que Selena et Sam créent avec Ben est magnifique. Au début on peut se dire que c’est encore le cliché de la fille qui galère et du mec arrogant riche mais, au final l’autrice casse ces clichés et nous tiens en haleine jusqu’au bout. J’ai tellement hâte de connaître l’histoire des amis du premier couple parce qu’on s’attache à ces autres personnages qui ont des personnalités hautes en couleurs et je veux absolument savoir ce que devienne cette guerrière qu’est Selena ainsi que Ben et le petit Sam.

Que dire de plus ? A part foncez sur ce livre plus qu’addictif et croyez moi comme c ‘était pour moi l’occasion de découvrir à la fois le travail de Laurie et à la fois une nouvelle maison d’éditions j’avais des craintes. Finalement je vous conseil vivement de prendre vos liseuses et de télécharger cet ebook en urgence, surveillez également la sortie papier que je n’ai pas encore (promis pour les intéressés je vous donnerai les infos dont vous avez besoin). Et encore une chose : Il y a un chapitre bonus disponible sur le site d’addictive que je vous mets plus bas ainsi que l’instagram de Laurie. Merci encore à Laurie Eschard et à addictives pour leur confiance j’en suis très honorée. Quant à moi, je vous dis à bientôt pour une nouvelle chronique.

51blDRKktdL


Liens Utiles

Infos sur le livre

L’instagram de Laurie

Bilan #3 : Mars

Coucou a tous ! Alors alors ! Qu’ais-je lu en mars à votre avis ? C’est parti on y va pour le découvrir

C’est un petit bilan de mars puisque je n’ai lu que 9 livres. Tous cela est dû à ma semie-pause et à mon anniversaire forcément mes 15 jours en famille ont biaisé mon bilan mais, malgré tout je n’en suis pas mécontente. Même si je n’ai pas fait que de bonne lectures je préfère vous prévenir.

Donc j’ai lu :

Néphilims – le tome 2 du gardiens des 3 mondes de Shealynn Royan : que j’ai beaucoup moins apprécié que le premier en fait mais qui était très bien quand même je vous laisserai ma chronique

Orange de Ichigo Takano le tome 1 : que j’ai adoré c’est un peu spécial de prime abord surtout quand on s’attend à un shojo mais c’est plus compliqué que ça je vous laisse découvrir ce que ça vaut. Moi en tout cas j’ai adoré.

Achille des rivières et Stella des orages de Yann Rambaud : je n’ai pas vraiment aimé ce livre à part le personnage de Stella qui à un très fort caractère et qui est même plus forte qu’Achille. Et c’est ce que j’ai aimé.

Caraval de Stephanie Garber : j’ai aimé le caractère des deux sœurs. Les jeux mettent du temps à arriver mais, j’ai apprécier ma lecture c’est pleins de mystères je conseil vivement.

Hope nEver dies de Ludivine Delaune et Delinda Dane : J’ai beaucoup aimé ce livre même si c’est une romance parfois cliché. Chronique ici 

The Hate U give de Angie Thomas : c’est un coup de cœur on y voit beaucoup de problèmes de société avec une mise en lumière du peuple noirs et de leurs problèmes à eux qui les mets à l ‘écart et du racisme qu’ils subissent, j’ai également adoré le père de Starr qui pousse ses enfants à s’en sortir. Chronique ici 

Le dieu oiseau de Aurélie Wallenstein : Je vous laisse ma chronique que j’ai posté ce lundi pour avoir mon avis.

Love Naked de Laurie Eschard : J’ai eu un coup de cœur pour cette romance la plume est vraiment addictive mais je vous en dirai plus dans une chronique demain 

Stranger Things suspicious minds de Gwenda Bond : En cours de lecture mais je le met vu qu’il est tout de même bien attaqué. Pour le moment j’adore. 

Capture

Prévisionnel #3 : Avril

Oyé Oyé bandes de gens voici mon prévisionnel d’avril vous verrez aussi un peu ma wish list  ! Alors c’est parti on commence

J’ai d’abord prévu de lire deux SP :

L’Asile du nord de Carine Paquin

Les Fragments perdus de Brice Milan (En LC)


 

Ensuite les LC :

Donc les Fragments perdus avec mon acolyte

Black Riders de C.J Ronnie avec mon acolyte, et Magali de l’instagram mes_petites_lectures_a_moi

Charley Davidson le tome 1 de Darynda Jones avec Honorine de l’instagram Sookieandbooks ainsi que mon acolyte

Et enfin mes lectures a moi :

American Gods de Neil Gaiman

Miss Dumplin de Julie Murphy

Blood of Silence de Amheliie et Maryrage

Les gratitudes de Delphine de Vigan


 

Maintenant passons à mes envies d’avril

Psi Changeling l’intégrale de Nalini Singh

Pourquoi : J’entends beaucoup parler de cette saga

As she fades de Abbi Glines

Pourquoi : Son résumé m’a plus et j’ai déjà lu l’auteur

ou tu ira j’irai de Jojo Moyes

Pourquoi : J’ai adoré le résumé et ce livre m’intrigue

S’il fallait se dire adieu de Madeleine Reiss

Pourquoi : la couverture est magnifique et j’ai adoré le résumé

Elevation de Stephen King

Pourquoi : C’est du Stephen King et je n’ai rien à dire de plus 🙂


Voilà j’ai fini aujourd’hui de vous embêté pour mon prévisionnel je vous laisse le bilan arrivera ce week-end

 

Capture