Mon avis #12 : Souvenirs introuvables de Laura Wilhelm

Titre : Souvenirs introuvables

Auteur : Laura Wilhelm

Editions : Il me semble que ce livre est un auto édité

ISBN : Non renseigné

Nombre de pages : 133 pages

Résumé : Jade est une brillante étudiante en journalisme, elle a 25 ans et ne veut aucun homme dans sa vie. Sauf que … elle ne se souvient de rien !
Totalement amnésique suite à un accident de parapente qui aurait pu la tuer, elle décide de réintégrer son ancienne vie. Elle va découvrir des facettes d’elle-même qu’elle va détester et fera tout pour retrouver ses souvenirs.
À ses risques et périls…

Mon avis : Je trouve que l’autrice à une belle plume, j’ai trouvé que le livre était bien écrit. Cependant je n’ai pas vraiment retrouvé le coté thriller comme on le connais, j’ai adoré le personnage principale même si à la base j’ai trouvé ses réactions assez bizarre. Je vous en dirai plus dans la partie spoiler. J’ai aussi bien aimé le coté très indépendant de Jade c’est super d’avoir une héroïne qui n’a besoin de personne pour s’en sortir. Ce livre à mon goût une bonne mise en bouche pour un roman complet car nous n’avons que 12 chapitres. Je pense que si il y avait plus de chapitres on pourrait plus s’installer dans l’histoire et s’attacher aux personnages c’est juste cela qui m’a manqué sinon j’ai vraiment adoré car ce livre m’a surprise par son intrigue et son style. Je dirai que le seul bémol du livre c’est que l’on en à pas assez, j’aurai aimé en avoir plus mais c’est une simple question de goût. J’aimerai tout de même m’attarder un peu plus sur les personnages : J’ai adoré le petit frère de Jade qui à un petit coté attachant (de manière générale j’aime énormément les enfants dans les histoires). J’ai adoré le petit mystère qui tournait autour des souvenirs de Jade, on voit bien ici que les apparences peuvent être trompeuses.

C’est parti pour les spoilers :

Je pense que Jade à une une réaction un peu trop hâtive quand elle a vu pour la première fois depuis longtemps et sachant qu’elle à perdu la mémoire elle les suit sans ce demandé si ce sont de bonne personnes ou si ce sont ses vrais parents finalement il se trouve que tout ce passe bien pour elle. Je trouve que son seule défaut c’est celui justement de trop faire confiance aux gens.

En conclusion : J’ai passé un agréable moment de lecture avec ce livre mais, il m’aurait fallu un peu plus de pages pour que je puisse beaucoup mieux comprendre et m’attacher beaucoup plus au personnage principale.

 

cover-2582

Mon avis #11 : Flux- les enfants de Joans de Célia Barreyere

Titre : Flux- les enfants de Joans

Auteur : Célia Barreyere

Editions : Librinova (Marathon Editions à partir du 3 mai)

Nombre de pages : 358 pages

ISBN : 979-1-026223-11-5

Résumé : Lili a 17 ans et vit dans un Centre de Traitement et de Soins pour Adolescents (CETSA) avec d’autres jeunes comme elle, atteints d’un virus mortel appelé « syndrome de Joans ». On ne sait presque rien de ce mal qui provoque de violentes crises, dont la dernière qui interviendra au plus tard vers ses 20 ans, lui sera fatale. Pourtant Lili est une jeune fille comme les autres. Elle n’aime pas l’école, préfère les sucettes, et passe le plus clair de son temps avec ses amis dans ce campus médicalisé. Jusqu’au jour où elle croise le chemin des Jumeaux. Se pourrait-il qu’ils détiennent un incroyable secret qui sauverait Lili ? Et peut-être bien l’humanité tout entière ? Mais qui croira une simple adolescente alors que le monde se bat en vain contre ce syndrome ?
Pour se faire entendre, Lili devra faire face à de nombreux obstacles et comprendre ce qu’elle est.


 

Mon avis : J’ai lu ce livre grâce à simplement.pro et à Célia Barreyere qui m’a gentiment envoyé le SP. J’ai vraiment apprécier ma lecture malgré quelques bémol dont je vous parlerai à la fin de mon avis, ils sont très peu nombreux. Et je tiens à préciser comme vous le savez que je serai encore une fois, transparente avec vous quant à mon avis même s’il s’agit d’un service presse. La vie de Lili n’est pas facile, elle a une maladie appelée le syndrome de Joans qui provoque des crises de convulsions c’est comme si vous vous consumiez de l’intérieur, elle à donc été admise au CETSA. Elle s’y est fait des amis, dont Val’, Zee, sa voisine de chambre, Yann et enfin les jumeaux, Emma et David. Ils ont des heures de cours malgré le fait qu’ils peuvent mourir de leur maladie à tout moment. Ce qui ajoute un peu de vie et de normalité à cette vie même si, Lili voit les choses différemment. Ce qu’on peut comprendre, j’ai vraiment aimé le personnage de Lili qui essaie de comprendre tout le monde et d’apaisé les tensions qu’il y a parfois. J’ai beaucoup aimé la relation qu’elle à avec son frère Mathias dit Math’ ils sont très proches et Lili brave tous les interdits pour pouvoir lui parler. Le CETSA est très strict, il y a pleins de règles et à la fin on comprend pourquoi les élèves sont parqué là bas, je m’y attendais un peu mais voilà, c’est quand même surprenant.

J’ai hâte de lire le tome deux la seule chose que j’ai à déploré est que, selon moi, les description et les chapitres sont trop longs. Mais, voilà c’est uniquement question de personnalité, moi je n’aime pas les descriptions trop lourdes. Cela n’empêche pas qu’on passe un agréable moment car l’ambiance un peu dystopique m’a plu. En plus l’écriture est assez fluide malgré les grandes descriptions.

Je vous conseil ce livre absolument. Maintenant, c’est parti pour les spoilers (Surlignez pour voir)

J’ai détesté Eli à cause de son comportement en général, en plus il agresse Lili un jour mais heureusement Alex, un garçon aussi insupportable à pris sa défense et il est remonté dans mon estime. J’ai également eu très peur lorsqu’on nous apprend la mort des jumeaux mais, rebondissement ! Ils ne le sont pas et j’ai vraiment aimé cela car malgré les difficultés de David à faire confiance je les ai beaucoup aimé tous les deux.

En conclusion : Je pense que le tome deux sera riche en action et en rebondissements. J’ai hâte de le lire cependant, attention aux quelques longueurs qui pourrait décourager les moins téméraires ce qui serai très dommage à mon avis. J’ai beaucoup aimé cet univers qui change d’autres dystopie YA que j’ai pu lire. Voilà c’est tout pour ce livre on se retrouve très bientôt pour un nouvel avis en espérant que vous fassiez de belles découvertes livresques.

 

5107X1kXwwL

Mon avis #10 : un petit quelque chose en plus de Sandy Hall

Titre : Un petit quelque chose en plus

Auteur : Sandy Hall

Editions : Hugo New Way

ISBN : 978-2755629323

Nombre de pages : 255 pages

Résumé : Du professeur de littérature au barista du Starbuck du coin de la rue… de leurs camarades de lycée au serveur du resto chinois… jusqu’à l’écureuil du parc, tous SAVENT que Lea et Gabe devraient être ensemble ! Ces derniers partagent les mêmes références et les mêmes délires. Ils commandent exactement les mêmes cafés et menus, et fréquentent les mêmes endroits. Malheureusement, Lea est une timide maladive, et Gabe un garçon bien mystérieux. Pourtant, il se passe VRAIMENT quelque chose de spécial entre ces deux-là, tout le monde le voit. Lisez un peu, vous serez forcément d’accord..


 

Mon avis : C’est une superbe découverte qui change de ce que l’on à pu voir dans la romance. En effet, avoir le point de vu de personnages autre que les deux intéressés, ce n’est pas communs. On voit donc Gabe et Azalea dite Lea par le biais de leurs proches. Gabe est le garçon doux et timide par excellence, Léa est elle aussi timide. Il se passe quelque chose entre eux mais, eux ne voient pas qu’ils s’attirent jusqu’à un certain moment. J’ai trouvé cette romance mignonne et accessible à tous à partir de 12 ans, c’est superbe quand il s’agit de lire quelque chose de doux entre deux lectures. L’autrice y aborde pleins de sujets tels que, la maladie, le divorce, la différence.

J’ai trouvé drôle et originale le fait que l’on voit le point de vu d’un écureuil et d’un banc, ce sont les passages les plus drôle et mieux exécuté du livre.

J’ajouterai que la plume est également très fluide, mais, c’est l’ambiance qui fait qu’on accroche à ce livre, car rien est compliqué, ni lourd ni larmoyant. On ressort de cette lecture avec un sourire aux lèvres l’air songeur.

Je ne vous en dit pas plus sur ce livre qui est très bon mais court car j’ai envie que vous le découvriez par vous même. Encore une chose, je trouve quand même que 17 euros c’est cher pour ce livre mais si vous le trouvez en occasion où dans un Noz comme moi et bien sautez le pas je vous le recommande.


Liens utiles

L’avis de ma copine Octavia (Elle l’a lu en VO)

51161430_765857730440573_5552410390282895360_n

Mon avis #9 : L’odeur du jour de Danielle Martinigol

Bonjour à tous aujourd’hui je vous parle de ma dernière lecture, l’odeur du jour de Danielle Martinigol.

Titre : L’odeur du jour

Auteur : Daniel Martinigol

Nombre de pages : 220 pages

Editions : Hachette Romans

ISBN : 978-2016270332

Date de sortie : 20 février 2019

Résumé : Je m’appelle Lili et je suis une flaireuse. Au réveil, je sens l’odeur du jour. Celle qui me dit si je vais passer une bonne ou une mauvaise journée. Ce matin, une puanteur de cauchemar m’assaille. Quelque chose d’horrible s’est produit, c’est sûr. Je ne tarde pas à comprendre quoi  : ma prof préférée a été tuée. Et là, surprise  : Angie, le «  démon  » du lycée, prend ma défense quand je fonds en larmes. Elle me dit combien elle aimait notre prof elle aussi. Qu’elle non plus n’accepte pas les explications qu’on nous donne. Que toute cette affaire est louche. Alors on va mener notre enquête. Quitte à suivre les indices laissés par ces deux garçons étranges que nous semblons être les seules à voir…


Mon avis : J’ai lu ce livre en lecture commune avec ma pommy (lapommequirougit) j’ai beaucoup aimé ce livre, je me suis attachée à Lilith dites « lili » car c’est le genre de fille solitaire, bonne en français, passionnée d’audiovisuel. Autant vous dire, mon portrait craché quand j’étais au lycée. Angèle, elle est très rebelle et à très peu d’amis. Franche et honnête, elle ne passe pas par quatre chemins, au début je m’attendais à du fantastique mais non c’était plus deux filles qui se lient d’amitié en enquêtant sur la mort de leur professeur de Français. On a envie de savoir, avec elles, ce qu’il s’est passé le jour de ce fameux drame et à la fin on sait tout. Ce livre est young adult mais, on cherche qui à fait quoi comme si on lirait un thriller, je trouve ça très très bien. J’ai également aimé le fait que Lilith ai des intuitions selon ce qu’elle sent à son réveil, d’où le titre, l’odeur du jour. J’ai imaginé tout les scénario possible, est-ce que la professeur aurait un passé trouble ? Est-ce que son mari à quelque chose à voir là dedans ? On pense à tout et n’importe quoi, on rit, on est triste pour les personnages. Je me suis beaucoup mis à leur place et c’est ce qui suscite mon intérêt pour ce livre. J’ai beaucoup aimé les personnages de Max et Brian que vous découvrirez en lisant ce livre que je vous recommande fortement. Aujourd’hui pas de spoiler car le livre sort le 20 février je tiens vraiment à ce que vous découvriez ce super livre par vous-même. En plus j’adore la couverture.

Merci à Netgalley et à Hachette Romans pour leur confiance et pour ce joli moment de lecture.


Liens utiles

l’avis de ma pommy

 

images

Mon avis #8 : Le gardien des trois mondes T1 : Féerine de Shealynn Royan

Bonjour à tous aujourd’hui je viens vous parler d’un SP que j’ai obtenu via le site simplement.pro et à l’auteur Shealynn Royan.

Titre : Féerines

Auteur : Shealynn Royan

Nom de saga : le gardien des trois mondes

Nombre de pages : 320 pages

Edition : Auto-édité

Résumé : Les feuilles tourbillonnaient dans les airs, légères, pour finir par retomber à ses pieds, à la suite d’une lente descente. Il entendait, au loin, cette douce mélopée qui raisonnait dans son corps et accompagnait le souffle du vent. Puis cette voix l’appelant: «J’ai besoin de toi, Clément.»
Lorsque Clément fit ce rêve, il n’imaginait pas combien les songes pouvaient être réels ni ce que cela impliquait pour son avenir. Il ne s’attendait certainement pas à plonger dans un univers surnaturel, à la fois merveilleux et dangereux, ni à découvrir de tels pouvoirs… et, encore moins, à tomber amoureux.
Un soir d’automne, ses doigts frôlèrent une inscription magique qui s’envola dans un halo bleuté sous ses yeux incrédules : ce n’était que le commencement. Mais l’immense forêt millénaire est remplie de dangers. Saura-t-il les affronter ?


 

Mon avis : J’ai adoré ce livre, au début j’ai aimé mais je me disais, « ouais ce ne sera pas un coup de cœur » En fait si. J’ai trouvé la plume de l’autrice fluide et belle et l’univers bien fournis et bien décris ce qui facilite l’imagination. Personnellement cet univers m’a fait pensé à un manga ou un film ghibli, vous savez, avec ces personnages en apparences banales mais qui finalement se révèle avoir des dons, ou son projeté dans un monde fantastique. C’est une très belle histoire on s’attache aux personnages qui ont tous une part de mystère mais également, une personnalité différente. Ils se complètent tous les uns et les autres ce qui fait avancer l’histoire et rend tout cela très intéressant, déjà on à un point de vu omniscient ce qui fait que même si on se concentre sur un ou deux personnage à chaque fois, on a l’impression de pouvoir tout voir. Je me suis beaucoup attaché à Clément et Ambre, j’adore leur histoire à tous les deux même si j’ai trouvé cela un peu rapide par moment. Et cette révélation vers la fin même si, avec un des passages un peu avant,  je m’y attendais, j’ai beaucoup aimé. Je l’ai lu en lecture commune avec mon acolyte comme d’habitude,  je devais lire une moitié et finir l’autre le lendemain mais problème je n’ai pas su l’attendre. J’ai voulu tout savoir et autant vous dire de suite que j’ai hâte de lire les tomes suivant pour voir ce qu’il arrivera à nos personnages et à cet univers très féerique. La plume de l’auteur et l’univers qu’elle à créer rendent ce livre très addictif je le recommande. Et maintenant, c’est parti pour les spoilers.

Là ou je dis que j’ai trouvé quelques facilités, c’est en le fait que, le grand méchant du monde magique n’est autres que le père de Clément. J’ai également trouvé que sa relation avec Ambre était rapide même si on comprend ensuite par leur statut respectifs de guide et de Féerine qu’ils sont comme attirés l’un par l’autre. Mais se mettent vite en couple quand même. Le personnage d’Elvin est aussi énigmatique mais voilà j’ai adoré quand même le twist de fin qui prouve que tout le monde, même les personnes les plus sages, peuvent faire des erreurs. Ce livre m’a également fait pensé lors de la première cérémonie « nocturne » avec l’arbre-monde, au film Avatar. Ce sont ces univers que j’aime beaucoup, la thématique de l’influence de l’homme sur la nature contre des créatures présentes pour protéger cette faune et cette flore. 

En conclusion : Je recommande ce livre à 100 pour-cent ça se lit très vite, je l’ai lu en 6 heures personnellement. C’est très addictif et l’auteur reprend des thématiques que j’aime beaucoup c’était un régale !

 

51JKcu8VDTL


Liens Utiles

pour trouver le livre

 

 

Mon avis #7 : Rozenn de Laëtitia Danaé

Bonjour à tous aujourd’hui je vous propose mon avis sur une de mes lectures pour le #PLIB2019 il s’agit de Rozenn de Laëtitia Danaé.

Titre : Rozenn

Auteur : Laëtitia Danaé

Nombre de pages : 416 pages

Editions : Plumes Blanche

ISBN : #isbn9791094786437

Résumé : Comment la liberté s’acquiert-elle pour un peuple qui a toujours connu l’esclavage ? Rozenn Kaplang est une djinn. Durant de longues années, son peuple a souffert de la domination des dagnirs, mais si l’esclavage est officiellement aboli, la liberté, elle, garde un goût amer. Et si une union entre princes et princesses de ces différentes tribus permettait de tirer un trait sur un douloureux passé ? Un roman fantasy passionnant à découvrir rapidement ! EXTRAIT Je n’ai jamais demandé à naître djinn.
Être comme moi, c’est l’assurance de mener une vie d’incertitudes mêlée à des craintes et un ressentiment féroce. La discrétion est devenue une seconde nature pour mon peuple. Et pour quoi?? Échapper à des êtres vicieux, avides de ce qu’ils ne peuvent obtenir autrement que par la force. Rien d’autre. Les gens comme moi sont pacifiques et mènent une existence simple sur les Terres Libres depuis des siècles.
Pour certains d’entre nous, il n’est pas prudent de s’établir trop longtemps quelque part, mais j’ai eu la chance de vivre à l’abri du besoin et de la menace représentée par les dagnirs. Issue d’une Caste sédentaire, aucun véritable danger ne pèse sur moi et mes congénères tant que nous ne nous éloignons pas de la Bulle, cet arbre gigantesque et protecteur qui étend ses ramures haut dans le ciel. Ouvrir les yeux le matin sans avoir à me demander où je me trouve, avoir un pied-à-terre, un refuge digne de ce nom, déambuler dans la Bulle sans craindre que quelqu’un ne m’espionne ou ne manigance un plan pour m’enlever.
La voilà, la vie que je mène. Hélas, tout le monde n’a pas ma chance.

À PROPOS DE L’AUTEUR

Née un certain vingt avril, Laëtitia Danae a grandi en France, bien qu’originaire de cinq pays différents. Sa famille travaillant en majorité dans le milieu médical, c’est tout naturellement qu’elle s’est lancée dans le domaine hospitalier, en intégrant une école de soins infirmiers. Mais son grand amour est et a toujours été l’écriture.
Sa plus grande peur ? Les limites de son imagination. Attirée par l’odeur entêtante des livres vers l’âge de dix ans, elle n’a saisi la plume qu’une fois adolescente. Avant cela, elle se contentait de ses poupées et d’histoires rocambolesques déclamées à voix haute. Un ordinateur qui plante et plusieurs fictions de perdues plus tard, Pierre de Lune voit le jour, suivi de Rozenn. De modestes projets au premier abord, qui ont fini par envahir son quotidien et ses songes pour ne plus jamais s’en aller.
Depuis, elle ne sort jamais de chez elle sans un livre et un bloc-note au fond de son sac, car Moira, Rozenn et les autres s’invitent dans ses pensées à toute heure du jour et de la nuit.


 

Mon avis : J’ai adoré ce livre, l’auteur nous fait passé un agréable moment de lecture et j’ai bien aimé son univers oriental. J’étais plongé dedans on veut savoir la suite page après page. Nous allons suivre Rozenn et ses sœurs qui vont aller en territoire Dagnir pour faire une soirte d’alliance, pour se faire, elles vont devoir rencontrer les fils du sultan Maddy. Coté personnages, on ne sait pas ce qu’il se passe dans la tête de certains et c’est ce qui fait qu’on à envie de retourner dans ce livre. Les complots, les manigances et les décors ainsi que la plume de l’auteur rendent ce livre intéressant. On se pose un tas de question, est-ce que les dagnirs veulent réellement faire une alliance où pas. J’ai beaucoup aimé Rozenn, qui est fidèle à son peuple et qui souhaite améliorer leur vie, elle ne pense qu’à cela et devine facilement les intentions des autres. Son aînée, Odeleen est une fille sage et joue un peu le rôle de maman. Le sultan lui est aussi intéressant, on ne connaît pas réellement ses intentions et l’on se demande comme les autres personnages ce qu’il à l’intention de faire. Sa femme, Padmé est insupportable, tout comme la dernière sœur de Rozenn, après pour la sultane je comprend qu’elle veuille protéger ses fils mais, tout de même je la trouve très extrême. Quant aux trois princes, ils ont tous leur personnalités mais mis à part Callum je les ai tous aimé.

Et en plus, le livre ce termine par un sacré Cliffhanger et j’ai vraiment hâte de lire le tome 2. Maintenant armez vous de vos souris, c’est partie pour les spoilers :

Rozenn se méfie comme je le disais, de tout le monde en territoire des dagnirs qui sont les anciens esclavagiste des Djinns le peuple de Rozenn. Le trucs qui m’a énervé le plus c’est qu’au départ, les trois sœurs partent de chez elles car elles ne veulent pas être mariées au princes. Mais ensuite quand elles sont retrouvés, leur père leur parle et hop retournement de veste, et puis quand elles arrivent, Daire la petite dernière tombe amoureux de tout les garçons. Et la sultane n’aime pas du tout Rozenn et elle en fait beaucoup trop elle la rabroue sans arrêt. Même si il est vraie que Rozenn se moque un peu des convenances. Et le pire c’est le Sultan Maddy, lui, on ne sait pas comment le cerner, notamment avec les cadeaux de bienvenues qu’il offre aux princesses. Il offre à Daire une promesse, dont on apprendra ensuite qu’en fait cette poignet de main à permis de libéré l’entrave qui coupait la magie de la jeune djinn. Le cadeau d’Odeleen est un artefact, l’ancienne prison des djinns un cadeau de bien mauvais goût qui la rendra folle. Quant à celui de Rozenn c’est une créature appelée aura qui, nous rend très heureux quand on la caresse, surement pour rendre la princesse Kaplang plus docile. C’est à la fois de beaux cadeaux mais à la fois de vicieux présents.

Je n’ai pas non plus aimé Callum le frère aîné maddy qui est prétentieux un peu, à l’image de ses parents. Casey est lui le plus discret on se demande ce qu’il veut et ce qu’il fait quand on ne le voit pas, réponse que nous aurons sans doute dans le deuxième tome. Cameron lui est un peu entre les deux frères il tombe vite amoureux de Rozenn et veut à tout prix l’aider, c’est l’archétype du gentil garçon qui veut faire plaisir. Quant à Rakshan, le garde de Rozenn c’est un homme droit et discret lui aussi depuis le début on se demande quelles sont ses intentions, choses que l’ont connaitra à la toutes fin du livre et qui donne trop envie de lire la suite.

En conclusion : La plume, l’univers, les décors et les personnages ne vous laissent pas indifférents, il faut lire ce livre d’urgence car c’est une sacré pépite. J’ai vraiment très très hâte d’avoir la suite car la fin m’a frustrée j’en voulais beaucoup plus. Je vous le conseil vivement.

 


Liens Utiles :

L’avis de mon acolyte 

CVT_Rozenn-tome-1_1067

Chronique à chaud #2 : le monde caché sous la forêt de Isabelle Nicole

Bonjour à tous je vous reviens pour une chronique à chaud d’un SP que j’ai eu grâce à simplement.pro donc merci à eux et à Isabelle Nicole de m’avoir accepter.

Titre : le monde caché sous la forêt

Auteur : Isabelle Nicolle

Editions : Librinova

Nombre de pages : 220 pages

Résumé : Pépite a onze ans, peut-être douze.
Elle vit dans des Tours, dans un monde nommé « Le Cercle ». Un monde où l’été ensoleillé et l’hiver gelé se succèdent jour après jour, et où l’on peut toucher la voûte du ciel.Pépite vit entourée d’enfants. D’Enfants sans familles, préservés par trois adultes : le Savant, le Géant et le Plus Jeune.
Pépite entend des voix, elle écoute. Elle vit dans un petit cocon doux et rassurant qu’elle n’a jamais cherché à remettre à cause.
Un jour arrive Edmond. Il vient de dehors, de l’Ailleurs. Pourtant, de dehors il ne reste rien, c’est le Savant qui l’a dit. Tous les enfants croient le Savant.
Et puis vient le monstre. Le monstre qui était enfoui, et qui menace de tout détruire.
Alors, Pépite va devoir chercher. Chercher le secret que le Savant veut lui cacher.


 

Mon avis : Alors, je dois vous dire que sur ce livre je ne sais pas trop où me situer. Donc comme je l’ai dit je suis dubitative car je trouve l’univers très bien fait et très riche niveau paysage etc. Les décors sont très jolis je trouve, j’imaginais ça un peu comme dans les dessins animés d’aventures et c’était plutôt bien. Coté personnages, ils sont très bons aussi mis à part Ben que j’ai trouvé agaçant (j’expliquerai pourquoi en spoiler). Pépite est l’archétype de la petite fille de 11 ans, curieuse, peu farouche et un petit peu garçon manqué, dans le sens où elle n’ a peur de rien.

J’ai bien apprécié ses amies Margot et Bonnie. Margot qui est intelligente et claire-voyante (on comprend pourquoi en le lisant). Enfin Bonnie, est une jeune fille, douce et sage. En soit tout ces personnages sont intéressant mais je ne comprend pas pourquoi il à fallut 5 chapitres d’introductions dédié à chaque personnage. Personnellement, j’aurais introduit les personnages dans le chapitre dédié à Pépite mais à la limite je comprends le partie pris. C’est en ça et en d’autres choses que j’ai trouvé des longueurs en effet, certaines descriptions sont longues et je trouve ça dommage car l’univers et les personnages sont intéressant tel que le Savant, qui à malgré tout sa part d’ombre. Bon, en soit je conseils cette saga car la fin donne envie de lire le tome deux, c’est juste que c’est long et très jeunesses quoi.

Maintenant c’est parti pour les spoilers (Surlignez pour voir) :

Je trouve que l’écriture est écrit façon mangas on à par exemple des « J’aiii faiiiim » et j’ai rarement vu ça donc cela m’a surpris. Je ne sais pas si c’est à cause de son pouvoir de changeant, qui peut donc changer sont apparence comme il le veut mais, je l’ai trouvé très superficiel. J’ai trouvé également, le concept de construire un monde « meilleur » intéressant, c’est louable de la part du savant même si je ne sais effectivement pas comment le cerner. Je le trouve très secret et j’espère avec la fin du tome 1 qu’on en apprendra plus sur lui.

En conclusion : C’est une lecture en dent de scie, elle est certes agréable mais parfois on à l’impression que l’autrice à plus chercher à meubler un peu. Je veux dire par là que certains chapitres ne font pas forcément avancer l’histoire c’est dommage.

Je penses qu’en tant qu’auteur on se doit de s’adapter au public que l’on vise et je ne suis pas certaine que, des enfants puissent forcément accrocher à l’histoire. C’est tout de même un bon livre mais voilà, le côté très jeunesse et les longueur m’ont empêché de l’apprécier à sa juste valeur même si l’on passe un bon moment de lecture.

51272913_2170184789670762_7384811114279731200_n.jpg